Terrasses chauffées interdites : rien n’est encore décidé

En juillet dernier, le ministre de la Transition écologique a annoncé la volonté du gouvernement d’interdire tous les chauffages de terrasse. Le but ? Réduire les émissions de gaz à effet de serre en France. Un parti pris écologique contesté par les professionnels de la restauration, considéré comme une véritable menace : pour la plupart, la terrasse représente entre 30% et 80% du chiffre d’affaires en hiver. 

À l’heure de la crise du Coronavirus qui menace la survie de ce secteur, où les Municipalités ont exceptionnellement étendu les autorisations sur les extensions de terrasse sur la voie publique jusqu’en juin prochain, est-ce une décision adéquate ? Peut-on encore profiter des chauffages de terrasse ? Favex fait le point sur la situation.

Les restaurateurs mis à mal par une décision précipitée

Tous les professionnels de la restauration en témoignent : l’interdiction prochaine des terrasses chauffées menace la survie de leurs établissements. 

Le chauffage de terrasse : un investissement profitable pour les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie

Le chauffage de terrasse est un investissement très rentable, amorti très rapidement et doit permettre de compenser la chute du chiffre d’affaires, générée par les contraintes sanitaires.

Une méthode brutale contestée par les professionnels pris au dépourvu, qui dénoncent moins la notion de transition écologique, acceptée et déjà mise en place dans plusieurs aspects de la profession, que le manque de concertation en amont.

« Le timing politique ne correspond pas vraiment à la situation économique ».

Catherine Querard, présidente du GNI dans le Grand Ouest

Le chauffage de terrasse ne devrait être interdit qu’après l’hiver 2021

Barbara Pompili, la ministre de la transition écologique a confirmé la date de l’interdiction du chauffage extérieur sur l’espace public et les terrasses : elle ne serait pas mise en œuvre avant le printemps 2021. 

Il est encore temps de s’équiper et tenter de sauver la saison !

Encore un petit moment pour donner le temps aux professionnels d’investir à moindre coût et tenter de sauver la saison. Mais peut-on dire avec certitude que la crise sanitaire sera terminée l’hiver prochain ? Les restaurateurs demandent à pouvoir négocier. 

Favex est le seul du marché à proposer des brûleurs émettant moins de CO2

Tous les chauffages de terrasse ne se ressemblent pas. Par nature, les chauffages électriques n’émettent pas de CO2.

Dans l’optique de réduire les émissions de CO2 et la consommation de gaz, Favex a redoublé ses efforts et lancé sa nouvelle ligne de parasols chauffants Ecoline.

Un brûleur réglable de 3 à 8 kW de puissance qui consomme 30% de moins qu’un brûleur classique de 12kW plus courant sur le marché, avec le même rendement.

Vous aimez cet article ? Partagez le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin

Où trouver ma référence produit ?

Vous trouverez la référence de votre produit sur la notice d’utilisation ou sur la plaque signalétique présente sur produit.